Vocabulaire

(Catégorie Histoires d'un jour)
A tous ses enfants qui progressent dans l'escrime

 

Quand dessus est derrière, dedans vient dehors,

 

Lui même encadré par-dessus et dessous.

 

Quand l'octave a perdu toute sa porté,

 

La quinte n'est pas le signe d'encombrement,

 

Et que la seconde n'est pas une vitesse.

 

Ou quand la quarte ne s'abat pas sur le tapis.

 

Quand tirer est sans aucune arrière pensé.

 

Quand le blanc, débutant, du noir est dépendant,

 

Quand se fendre n'est pas pour le bois, ni faiblesse.

 

Quand pantalon a bretelles, veste body.

 

Et que marcher n'avance que d'une semelle.

 

Ou quand la contre marche n'a pas d'escalier,

 

La marche inversée n'est pas un pas de danse.

 

Quand une mouche vole et virevolte sans aile.

 

Ou la retraite n'est pas d'un âge avancé,

 

Que la cote de maille ne fait plus cuirasse.

 

Ce n'est que dessins d'escrime mis bout à bout

 

Et je suis sure qu'on peut en écrire encore.

 

CH

Club d'escrime de ma fille



27/05/2011

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser