halloween

(Catégorie Récréation)

 

Le vent change de sens, vient du nord maintenant.

Les pommes rougies au soleil tombent des arbres.

Quels raisins murs attirent les oiseaux en nombre.

Les matins frileux étalent leur brune souvent.

 

Les feuilles jaunes et ocre tapissent le sol,

Elles forment un tapis moelleux et confortable

D'où dans des lieux particuliers naissent la fable,

Tout se transforme dans une hystérie folle.

 

C'est mystère derrière ces deux grandes tours

Des citrouilles potirons fleurissent l'allé

Et partout, les pattes velues des araignées

Accrochent leurs toiles immenses aux abats jours

 

Les os des squelettes s'entrechoque nombreux,

Ils font écho aux rires des sorcières.

Des brumes lugubres s'étendent des rivières,

D'où sortent milles personnages mystérieux

 

Des fantômes glissent dans l'air froid et humide.

Quelques lanternes blafardes se reflètent,

Sur les dents des vampires sortis de leur diète,

Ils voisinent une momie le ventre vide.

 

Les enfants, les parents courent dans tous les sens,

A la recherche de sensation, d'émotion.

Ils recherchent le plaisir et les grands frissons,

Un hérisson veille sur manège et ambiance.

 

CH

 



17/11/2011

A découvrir aussi


Ces blogs de Littérature & Poésie pourraient vous intéresser